MALNUTRITION INFANTILE : UNE MALEDICTION ?

mars 26, 2009

 Aujourd’hui, surtout dans les pays sous-développés, il y a un gros problème de malnutrition infantile. Combien de familles s’inquiètent ? Combien d’enfants devraient  vivre une vie normale ?

   

lydanaisha1web2

Près de 10 000 enfants de moins de 5 ans meurent chaque jour de malnutrition. Ce sont les chiffres établis par MSF, Médecins Sans Frontières en 2006 et 2007.  Les ONG ont d’ailleurs soignés pendant la même période 380 000 malnutris dans le monde.  L’Asie du sud, le Sahel et la Corne de l’Afrique sont les régions où la malnutrition et la mortalité infantiles sont les plus alarmantes.

Au total, dans les pays en développement, 146 millions d’enfants de moins de cinq ans ont un poids insuffisant, inférieur à la normale, soit un enfant sur quatre. Soixante millions d’enfants de moins de cinq ans souffrent d’émaciation (près d’un enfant sur dix).

 

Qu’est ce que la malnutritio0n infantile ? « Ce phénomène est causé par le manque d’aliments riches en nutriments, vitamines et minéraux », explique Anna Lucia Botton, infirmière au lycée Chènevières Malézieux. « Cela parce que l’alimentation est mal équilibrée, et/ou insuffisante ». « Les enfants surtout ont des carences », ajoute l’infirmière, «  en calcium, en fer ou en protéines »

 

La principale raison pour laquelle les ressources alimentaires ne sont pas mieux distribuées

Reste toujours la même : on ne vend la nourriture qu’a ceux qui peuvent payer. C est un problème économique.

 

Les gouvernements nationaux, les pays donateurs et l’Organisation mondiale de la Santé doivent de toute urgence créer des financements pour mettre en place de nouvelles normes de l’aide alimentaire.

 

En attendant, aujourd’hui, il est possible de soigner la forme la plus meurtrière de la malnutrition à l’aide d’aliments thérapeutiques prêts à l’emploi, comme de la bouillie de mil, de farine de blé, sorgho… ce sont des denrées de base que l on trouve en afrique.

Les résultats de cette stratégie ont été évalués dans le programme de MSF (médecin sans frontière) à Maradi, au Niger, où des centaines de milliers d’enfants ont été traités depuis 2001. En 2007, plus de 22 000 enfants sévèrement malnutris ont été traités, avec un taux de guérison de plus de 84 % et un taux de mortalité de moins de 3% (les autres étant perdu de vue, ou ayant abandonné le traitement).

 

Mais tout le monde ne peut pas bénéficier de ces soins : seul un enfant sévèrement dénutri sur dix reçoit ce traitement adapté, officiellement recommandé par les Nations unies. Il est donc urgent que tous les enfants qui en ont besoin puissent en bénéficier.

 

Malgré un plan d’action mondial élaboré par les Nations unies en juillet dernier, il n’existe toujours pas de mécanisme pour soutenir les pays dans la mise en place de programmes nutritionnels performants.

 

                                                                                                                               Aicha Germaine THIONE et Lidan GUAN

Le cinéma fête ses dix Printemps

mars 23, 2009

 

campus-jourdan-1

A partir d’aujourd’hui et jusqu’à mardi soir, la séance est à 3,50 € dans la plupart des salles. Ce Printemps du cinéma devrait être dopé par « Coco », la comédie de Gad Elmaleh

 

 

  Lire le reste de cette entrée »

Hello world!

mars 23, 2009

Welcome to WordPress.com. This is your first post. Edit or delete it and start blogging!